Plume Magicienne

Plume Magicienne
en pleine création

histoire de la peinture sur porcelaine (suite 3)

La peinture sur porcelaine : un  peu d'histoire (épisode 4)

Plume Magicienne continue à vous raconter l'histoire de la peinture sur porcelaine.

Après l'histoire chinoise de la porcelaine puis son histoire européenne, nous avons vu les débuts de la peinture sur porcelaine. Voyons maintenant les techniques actuelles de peinture sur porcelaine.

Le décor peint à la main perdit peu à peu de son prestige avec l’apparition du « chromo », procédé d’impression sur la porcelaine à  la fin du XVIIème siècle. Les premières « décalcomanies » sur porcelaine sont monochromes: dégradées de noir, de gris, de vert…
Aujourd'hui quelques-uns des porcelainiers les plus connus de la place de Limoges, ne peignent plus les décors, mais se contentent de coller des décalcomanies sur la porcelaine.
Heureusement, la peinture sur porcelaine est à nouveau à la mode et plusieurs techniques ont revu le jour. Les peintres sur porcelaine sont de plus en plus nombreux et connus. En mariant toutes les techniques, ils sont devenus des artistes à part entière en créant des chefs d'oeuvre, reconnus dans le monde entier.

La peinture sur porcelaine traditionnelle, ou travail en coups de pinceaux : le barbeau (ancien nom du bleuet) est l'outil de rigueur .Le travail ne nécessite pas plus d'une à deux cuisson(s). Cette technique est essentiellement utilisée en Europe.
La peinture sur porcelaine, technique dite du "putoisage" : la peinture est unifiée à l’aide d’un pinceau spécifique à la peinture sur porcelaine, appelé putois, cela permet une  grande liberté d’expression.

La peinture sur porcelaine, technique dite "américaine" ou "china painting" : sa particularité est que la couleur ne sèche jamais avant la cuisson. Elle nécessite généralement plusieurs cuissons, afin de superposer les différentes nuances sans abîmer le premier passage. Cette technique est employée par environ 80%  des peintres sur porcelaine de la planète.
 La peinture sur porcelaine, technique dite "scandinave", qui  crée des décors avec inclusion d’autres matières pour obtenir des creux,   des reliefs ou des aspects  différents, le tout très souvent associé aux métaux précieux. Cette technique est souvent employée pour rehausser les techniques précédentes et les mettre en valeur.

PLUME MAGICIENNE utilise, quant à elle, les produits modernes. Ces peintures pour porcelaine, céramique et/ou verre, issues des recherches chimiques les plus innovantes, présentent plusieurs avantages.
D'une part, elles sont miscibles entre-elles et se diluent à l'eau, d'autre part, elles se cuisent à 145° et non à très haute température.
Enfin et pour le peintre c'est le plus important, elles permettent des effets de matière et de volume, que les produits traditionnels ne permettent pas. De plus, la richesse et la palette des teintes et des nuances est beaucoup plus importante et plus variée, qu'avec des minéraux traditionnels.

(document partiellement emprunté au site "la fleur de blé noir, association multiculturelle"

Aucun commentaire: